Tous les véhicules sont équipés d’un dispositif d’éclairage qui permet au conducteur de voir mais aussi d’être vu par les autres usagers de la route dans toutes les situations routières. Et, notamment, celles où la visibilité est réduite comme la nuit ou lorsque les conditions météorologiques ne sont pas favorables : la pluie, la neige ou encore le brouillard.

« Retour à : Tous les Cours sur les Feux Lumineux

Leur utilité à l’extérieur de la voiture

Aussi appelés « les codes », ils sont au nombre de 4 : 2 sont situés à l’avant et les 2 autres se trouvent à l’arrière. A l’avant, ils servent au conducteur à mieux voir son environnement, les autres usagers de la route ainsi que d’anticiper certains dangers comme la traversée d’animaux. Aussi, ils sont nécessaires pour se rendre visible auprès des autres automobilistes, cyclistes et piétons. A l’arrière, ils sont indispensables pour être vu par les conducteurs circulant derrière notre véhicule.

Son témoin représentatif

Afin de signaler au conducteur que les feux de croisement ont été actionnés, un témoin s’allume sur le tableau de bord. Il est représenté par un faisceau vert qui émet des rayons lumineux en diagonale et de bas à gauche pour montrer que ces feux ne sont pas éblouissants en cas de croisement avec d’autres véhicules.

Leur portée

Ces feux ont une portée d’au minimum 30 mètres afin que le conducteur puisse bien voir en toutes circonstances mais aussi d’être vu par l’ensemble des autres usagers de la route.

Leur utilisation pendant la nuit

Les feux de croisement doivent être activés de nuit en ville éclairée, sur route éclairée ainsi que sur route étroite et sinueuse. La circulation en ville non éclairée ou sur route non éclairée, les feux de route sont utilisés mais il est indispensable de remettre les feux de croisement lorsqu’un croisement avec un véhicule roulant en sens inverse s’effectue ou bien lorsque l’on suit un usager.

Leur usage dans un tunnel

A l’approche d’un tunnel, les feux de croisement doivent être activés avant d’y pénétrer. Ils pourront être désactivés à la sortie si les conditions le permettent.

Leur emploi lors d’intempéries

Ces feux sont obligatoires par temps de pluie, de brouillard et de neige et peuvent être complétés par les feux de brouillards avant.

Il est préférable de posséder dans son véhicule une boîte d’ampoules de rechange afin de procéder au remplacement d’une ampoule défectueuse dans l’immédiat. Circuler avec un phare avant ou arrière non fonctionnel peut s’avérer dangereux car le véhicule sera moins visible et il pourra être confondu avec un 2 roues.

De plus, lors d’un contrôle routier, le système d’éclairage doit être opérationnel. Le cas échéant, l’état non fonctionnel des feux est jugé comme une infraction de classe 3 et est assortie d’une amende de 68 euros.

A lire aussi :