Les feux de recul font partie des multiples phares qui composent une voiture (feux de croisement, feux de route, feux anti-brouillard, feux de position, feux de stop, feux clignotants, feux de détresse).

« Retour à : Tous les Cours sur les Feux Lumineux

Où sont situés les feux de recul ?

Les feux de recul sont positionnés à l’arrière du véhicule uniquement. En effet, ils servent à prévenir le conducteur de derrière d’une manoeuvre de recul. Ils dégagent une petite lumière blanche, qui n’éblouit pas. Les feux de recul ne nécessitent aucune action particulière de la part du conducteur, contrairement à ce qui se passe pour les autres feux : ils s’allument automatiquement lorsque le levier de vitesses est positionné sur la marche arrière. Ainsi, il est impossible de les oublier.

Les feux de recul sont-ils obligatoires ?

Le Code de la route n’a pas rendu obligatoires les feux de recul. Sur certains véhicules, il n’y en a même parfois qu’un seul. Mais actuellement, tous les nouveaux véhicules sont pourvus de deux feux de recul, pour des raisons évidentes de commodité et de sécurité.

Ainsi, des feux de recul qui ne fonctionnent plus ne sont pas verbalisables. De même, au contrôle technique, même s’ils sont testés, le non fonctionnement des feux de recul ne fait pas partie des éléments qui entraîneraient le refus de la validation du contrôle. Il est difficile de savoir si les feux de recul fonctionnent ou non. Pour cela, demandez à un ami ou à un voisin de vous le dire pendant que vous actionnez le levier de vitesses. En cas de non fonctionnement, il est recommandé de les changer, pour des raisons de sécurité.

Le rôle des feux de recul

Les feux de recul ont pour fonction de prévenir les autres usagers d’un mouvement de recul du véhicule. Cela sert à faciliter les manoeuvres et à éviter les collisions. Ils sont particulièrement utiles lorsque l’on veut se garer en créneau et qu’un véhicule nous suit de près : celui-ci comprend alors qu’il doit s’arrêter, voire reculer, pour vous laisser manoeuvrer. Ou encore lorsque l’on sort d’un parking en même temps que d’autres véhicules : les feux de recul permettent d’éviter les collisions, et peuvent aussi sauver la vie à un piéton ou à un cycliste.

Les feux de recul peuvent également être utiles dans une autre situation : imaginons une file de voitures à l’arrêt, dont la première serait obligée de reculer (pour laisser tourner un bus, par exemple). Ne pouvant reculer car suivie de trop près, elle utilise ses feux de recul pour prévenir celui de derrière qui va donc s’apprêter à reculer, qui préviendra donc celui de derrière lui, qui actionnera les feux à son tour, etc. Evidemment, c’est une situation extrêmement délicate dans laquelle il vaut mieux éviter de se retrouver.

A lire aussi :