« Retour à : Tous les Cours sur les Feux Lumineux

Les feux de route : qu’est-ce que c’est ?

Les feux de route, également appelés « pleins phares », sont un dispositif d’éclairage situé sur les phares avant et arrière de chaque véhicule, au même titre que les feux de croisement, les feux de position et les anti-brouillards. Les feux de route disposent d’une luminosité bien supérieure aux autres feux et servent à rouler de nuit lorsqu’il n’y a pas d’éclairage extérieur. Les pleins phares doivent permettre au conducteur de voir correctement jusqu’à 100 mètres. Ils sont particulièrement utiles sur les routes de campagne, sur les quatre-voies et dans les agglomérations non éclairées.

Comment utiliser les feux de route ?

Les pleins phares se commandent à partir de l’habitacle, sur le côté gauche ou le côté droit du volant selon les modèles de véhicules. En général, il s’agit de faire un mouvement vers soi avec la manette pour activer les feux de route. Si c’est la première fois que l’on utilise cette voiture, il est préférable de faire la manoeuvre à l’arrêt à titre d’essai, afin d’éviter d’avoir à improviser une fois sur la route.

Les feux de route sont néanmoins fortement éblouissants. En conséquence, il est interdit de les laisser actifs, dans deux situations :

  • lorsque l’on croise un autre véhicule ;
  • lorsque l’on se retrouve derrière un autre véhicule, dont le conducteur est alors ébloui par les phares se reflétant dans ses rétroviseurs.

Dans les deux cas, en laissant les feux de route, on crée une situation dangereuse. Il faut alors repasser en feux de croisement, qui ont une luminosité beaucoup plus faible. Avoir des phares moins éclairants lorsque l’on suit un autre véhicule n’a rien de dangereux, puisque la route est « ouverte » par le premier véhicule de la file qui, lui, a ses feux de route.

Lorsque l’on arrive dans une agglomération, il est d’usage de repasser en feux de croisement, la ville étant ordinairement éclairée. Mais il peut arriver de se retrouver dans une petite ville rurale qui n’a pas, ou peu, d’éclairage. Il est alors admis, à condition de ne croiser aucun véhicule, de garder les pleins phares.

Quelle sanction en cas de mauvaise utilisation des feux de route ?

Garder ses feux de croisement sur une route peu éclairée, alors qu’il n’y a personne d’autre, n’est pas sécurisant : en cas de présence d’un obstacle, on ne le voit qu’au dernier moment. Cependant, ce n’est pas verbalisable.

En revanche, garder ses feux de route lorsque l’on croise d’autres voitures, ou que l’on se retrouve derrière un autre véhicule, est punissable d’une contravention de 4e classe et d’une amende forfaitaire de 135 euros.

Lorsque vous éblouissez quelqu’un avec vos feux de route, souvent par oubli, il est courant qu’il vous le signale par un appel de phare.

A lire aussi :